Biographie

Née en 1944 à Chalon-sur-Saône, Florence de Ponthaud vit entre Paris et Boissettes, travaille le marbre à Carrare (Italie) ainsi que la terre, le bronze et le fer dans ses ateliers parisiens et du Massif Central.

 

Elève à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris de 1971 à 1975, puis disciple de grands maîtres, CESAR, ETIENNE-MARTIN et CARDOT, elle étudie également à Carrare la taille directe dans le marbre avec NINO BRUSCHI.

Sa rencontre avec Robert Couturier, élève de Maillol, est déterminante: il lui demande de changer de matériau et de dimension... 

Elle passe à la sculpture monumentale, en pièce unique.

 

A la mort accidentelle de son père André Neyrat, elle assume le poste de directeur général de l'entreprise Neyrat-Peyronie parapluies , fabricant depuis 1865, tout en gardant le poste de directrice de la création et de la communication.

 

Depuis l'année 2000, Florence de Ponthaud-Neyrat se consacre complétement à son art.

 

Dans des matériaux divers, bois, terre cuite, fer, marbre, mais surtout dans le bronze tiré à partir de végétaux et de branches récoltés dans la nature qu'elle assemble au chalumeau, pour créer des pièces uniques. 

 

En 2009, après la perte de sa mère, Florence a besoin de silence et de distance...

 

Elle se tourne vers l'art sacré et travaille sur les grands mythes.

 

En 2012, elle conçoit et exécute en pierre le mobilier liturgique (ambon, autel, siège du célébrant) de Saint-Etienne de Corbeil. L’Autel a été consacré le 8 décembre 2012 par Monseigneur Dubost, évêque du diocèse d’Evry-Corbeil-Essonnes.

 

En 2013, elle enrichit son travail sur la Genèse en associant la feuille d’or au fer et au bronze pour l’Art Sacré, « Adam et Eve au Paradis ».

En 2013, elle réalise pour la première fois une vache grandeur nature en fil d’aluminium et inox « Marguerite, la Vache Gourmande » tout en lui donnant mouvement et volume, à l’occasion de la Biennale d’Issy, « le goût de l’art, l’art du goût ».

 

En 2014, elle introduit le verre comme nouveau matériau dans son travail qu’elle associe au bronze, « Adam et Eve, Ciel Etoilé ».

 

En 2015, la galerie Martel - Greiner a présenté Florence de Ponthaud-Neyrat au Salon Art Elysées et à la BRAFA à Bruxelles.

 

En 2016, dans le cadre du mois de la femme, le maire du 6ème arrondissement remet la médaille du 6eme à Florence de Ponthaud pour ses compétences reconnues. 

Florence de Ponthaud est aussi engagée dans la vie associative culturelle :

Trésorière de l'association 6AA,"6eme, Ateliers d'Artistes"

Membre élue et déléguée générale du Syndicat National des Sculpteurs et Plasticiens

Chargée du contact avec le CNAP- allocations exceptionnelles, commissions AIC IdF

Membre des fonds de dotation de l'abbaye de Sylvanes et des Amis de la Propriété Caillebotte

Membre du conseil d'administration du Fonds de Dotation 'Les Amis de la Propriété Caillebotte' 

 

Chevalier de la Légion d’Honneur (prise de rang avril 2013)

Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres (février 2015)